L’actualité du Royaume d’Araucanie

Tour d’horizon de l’actualité du Royaume d’Araucanie.

« Le secrétariat de la Maison Royale a informé comme suit :

– Plusieurs fonctions ont été pourvues au sein de la maison civile du Chef de la Maison royale ainsi que de sa maison militaire. Elles complètent l’équipe rapprochée, formée ces derniers mois à partir du 3eme trimestre 2014.

Ces derniers mois ont été pourvues de hautes fonctions, dont celle de Chancelier du Royaume d’Araucanie.

– Ont été nommés des représentants assurant les activités diplomatiques du Royaume.

La fonction particulière de chapelain de la Maison Royale n’a pas été pourvue et laissée vacante temporairement (note : le chapelain qui exerçait cette fonction sous l’autorité du Prince Philippe d’Araucanie et nommé par lui a démissionné ces derniers mois de l’équipe Parasiliti. C’est une nouvelle défection pour cette équipe, la première pour un détenteur d’une dignité importante).

– Le Royaume  est dirigé par ordonnances depuis l’Automne 2014. Dès son entrée en fonctions, le successeur du Prince d’Araucanie a pourvu immédiatement à sa propre succession en désignant plusieurs héritiers selon un ordre précis, afin d’assurer la pérennité du royaume fondé par Antoine de Tounens.

– Cette décision (de succéder au Prince défunt), selon la volonté de M. de La Garde a été annoncée en plusieurs étapes, et entre autres, par voie de presse les 5 et 23 janvier 2015.

– Le Chef de la Maison Royale poursuit sa tâche avec succès et s’exprimera dans le cours des prochains mois pour présenter les activités du Royaume et présentera en outre son calendrier. »

Publicités

Royaume d’Araucanie : le désespoir des singes

En Mars 2015, M. de La Garde décidait de choisir pour emblème du royaume d’Araucanie, l’Araucaria Araucana.

Cet arbre existe dans plusieurs parties du monde, et a pris son nom du territoire de l’Araucanie, dans l’actuel Chili ainsi qu’en Argentine. Cette variété, l’Araucaria Araucana, est appelé également : le désespoir des singes, car ses feuilles, piquantes, disposées en triangle, empêchent de saisir ses branches.

Choix idéal pour illustrer que la vaste région d’Araucanie et tout le royaume doit se défendre si nécessaire aussi âprement contre tout et tous… ceux qui l’empêchent de croître. On reconnaîtra facilement le trio (variable) qui a bloqué toute initiative de réforme et qui a gardé pour lui-même et pour une équipe installée depuis des lustres et qui refuse de se renouveler, cette noble institution employée comme un jouet et qui ne sert qu’à leur sieste.

Ce qui est d’autant plus symbolique, est que cette appellation de désespoir des singes, pour la variété chilienne, laquelle constitue l’arbre national du Chili, existe, alors qu’il n’existe pas de singes au Chili. Cela est véritablement prémonitoire…

Créant en même temps le principe des logos pour représenter l’institution, le Chef de la Succession du Royaume d’Araucanie a choisi le 12 Avril d’adopter cet emblème du royaume d’Araucanie et de Patagonie sous la forme d’un logo représentant l’arbre évocateur.

05

Cet exemplaire vient du site Les arbres lesarbres.fr  :

araucariaraucanas